Accueil l Le recueil des données
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le recueil des données sur les sédiments et
les poissons

____________________________________________________

      Quelles sont les données présentées ?

Dans le cadre du plan national d'actions, lancé en 2008 par les ministères en charge de l'écologie, de l'agriculture et de la santé, un plan d'échantillonnage des sédiments et des poissons a été mis en place.

Sur la base de cet échantillonnage, des analyses sur les teneurs en PCB, dioxines (PCDD), furanes (PCDF), et mercure (Hg) ont été effectuées à la demande des ministères ; les résultats font l'objet d'interprétations dans les saisines de l'ANSES.

D'autres substances HCB, HCBD, analysées sur le biote uniquement, complètent l'observation des milieux. Ces substances, moins connues sont néanmoins soumises à la réglementation communautaire liée à la mise en œuvre de la DCE et de sa directive fille NQE (directive 2008/105/CE établissant des normes de qualité environnementale dans le domaine de l’eau).

      Comment s'opère le suivi des poissons et des sédiments ?

Dans le cadre de l’axe 3 du plan national d’actions sur les PCB, le renforcement de la surveillance des milieux aquatiques et des produits de la pêche mis sur le marché, s’est traduit par le lancement en 2008 d’un plan national d’échantillonnage des poissons dans les milieux aquatiques sous maîtrise d’ouvrage de l’ONEMA. Son financement est assuré par les 3 ministères en charge de ce plan.

   La surveillance des produits de la pêche mis sur le marché est assurée chaque année par le ministère chargé de l‘agriculture dans le cadre du plan de surveillance des contaminants chimiques du milieu aquatique dans les produits de la pêche. Celle-ci a été poursuivie et renforcée en 2008 par la réalisation d’un plan de contrôle orienté de la contamination en dioxines, PCB et mercure des produits de la pêche continentale, estuarienne et des étangs côtiers métropolitains

   Parallèlement, les agences de l’eau assurent le recueil des résultats concernant les sédiments.

      Organisation de l'échantillonage des poissons

L'échantillonnage des poissons est effectué selon le protocole prévu par l'Anses figurant dans ses avis scientifiques et techniques du 3 octobre 2007 , 5 février 2008 , du 13 mai 2009.

Les recommandations formulées par l’ANSES dans ses avis sont les suivantes :
.  Les modalités de prélèvement doivent être conformes aux dispositions du règlement CE n°1883/2006 de la commission du 19 décembre 2006 portant fixation des méthodes de prélèvement et d’analyse d’échantillons utilisées pour le contrôle officiel des teneurs en dioxines et en PCB de type dioxines de certaines denrées alimentaires.
.  Les analyses doivent porter sur les dioxines (PCDD), furanes (PCDF), PCB-DL, PCB-NDL. Le pourcentage de lipides et d’humidité doit être également déterminé.
.  Les analyses seront réalisées sur les muscles de chaque poisson en prenant soin de ne pas garder la peau et en veillant à garder la couche de graisse sous la peau.
.  La dénomination précise de l’espèce, la taille, le poids du poisson prélevé ainsi que les coordonnées SIG en Lambert II étendu du site de prélèvement doivent être systématiquement reportés sur la feuille de prélèvement accompagnant l’échantillon prélevé.
.  Afin de mutualiser les moyens de prélèvements mis en œuvre pour les PCB , il est conseillé de poursuivre l’échantillothèque constituée dès 2008 pour d’autres analyses de substances ou polluants environnementaux présents dans les poissons d’eau douce.

Les prélèvements sont sous la maîtrise d’œuvre des services territoriaux de l’Onema et sont réalisés selon les méthodes les plus appropriées aux espèces et aux milieux (pêche électrique, nasse à anguille ou filet).

   Les espèces sont choisies en tenant compte de :

  • leur capacité à bioaccumuler les molécules
  • leur utilisation internationale pour la surveillance PCB et Hg
  • leur spectre de répartition nationale
  • leur tradition de consommation

   Sur chaque site sont prélevés :

  • 5 lots d’une espèce fortement bioaccumulatrice (brème, silure, carpe, barbeau, blageon, vairon, anguille )

  • 5 lots d’une espèce faiblement bioaccumulatrice (sandre, brochet, perche, carassin, hotu, goujon, gardon, tanche, chevesne, rotangle, flet, ablette).

Les lots doivent être composés de 400 g minimum de poisson entier, mono spécifique ou de même type et représentatif des tailles consommées. Dans la mesure du possible, au moins un lot de l’espèce prioritaire (anguille, gardon et chevesne) est constitué. Dans certains cas, principalement par absence de poissons appartenant aux espèces citées précedemment, les sites prospectés n'ont pu être échantillonnés.

   Préparation des échantillons de poissons

Une convention de partenariat a été confiée par l'Onema à l’Adiv (association pour le développement de l’institut de la viande). Celle-ci collecte les lots de poissons et prépare les échantillons à analyser. En 2008, le principe est d’extraire la partie comestible telle que consommée. Les analyses sont réalisées sur les muscles de chaque poisson en conservant la peau. En 2009 le parti est pris de ne pas garder la peau en veillant de garder la couche de graisse sous la peau. Les échantillons ainsi préparés sont broyés et homogénéisés dans leur globalité sous atmosphère d’azote, puis lyophilisés avant analyse. Voir le protocole de l'ADIV

   Analyses effectuées dans les poissons

Les échantillons sont ensuite envoyés pour analyse à l'Oniris (Laboratoire d'études des résidus et contaminants dans les aliments), laboratoire national de référence pour l'analyse des dioxines et des PCB. Les analyses sont réalisées telles que préconisées par l'Anses dans ses avis scientifiques et techniques du 5 février 2008 et du 13 mai 2009 et conformément à l’annexe 2 du règlement communautaire 1883/2006. Elles concernent les molécules suivantes : les PCB indicateurs (n°28, 52, 101, 153, 138, 180), les PCB-DL de « type dioxine » (coplanaires : n° 77, 81, 126, 169 ; monosubstitués en position ortho- : n°105, 114, 118, 123, 156, 157, 167, 189), les dioxines (PCDD : 7 congénères) et furanes (PCDF : 10 congénères), le mercure (Hg), l’hexachlorobenzène, (HCB) et l’hexachlorobutadiène (HCBD)

En savoir plus sur les PCB, dioxines et furanes, et la mesure de leur toxicité

      Prélèvements et analyses effectués dans les sédiments

Les prélèvements de sédiments sont effectués par les agences de l'eau. Ils sont réalisés selon les préconisations suivantes :
(axe 3.2 du plan national d’actions sur les PCB):

• la distance limite entre les points de prélèvement sédiment et poisson doit intégrer la notion de risque de contamination afin de nuire le moins possible à l’étude du lien sédiment/poisson :

  • éviter les discontinuités (obstacle, confluence),
  • éviter les rejets
  • privilégier l’hétérogénéité du milieu (seul le cours principal est échantillonné, pas de prélèvement dans les annexes) entre les prélèvements

• compte tenu du caractère intégrateur du poisson (exception faite des jeunes de l’année), l’atténuation du risque d’événement hydrologique entre les prélèvements de sédiments et de poissons n’est pas nécessaire.

Ainsi, les prélèvements de sédiments sont effectués conformément au guide établi par Aquaref (Laboratoire de référence pour la surveillance des milieux aquatiques) et peuvent être réalisés à l’étiage. Une mesure systématique du COT (carbone organique total) et de la granulométrie accompagne le prélèvement. Les molécules analysées dans les sédiments sont les PCB indicateurs ainsi que le Mercure.

Voir le guide d'échantillonnage et de pré-traitement des sédiments en milieu continental pour les analyses physico chimiques de la DCE

      Consultation  des résultats

 

Localisation des prélèvements de sédiments et de poissons
--------------------

--------------------
  

 2008   2009   2010    

--------------------
 
 

    Le Plan de contrôle orienté 2008 de la contamination en dioxines, PCB et mercure des produits de la pêche continentale, estuarienne et des étangs côtiers métropolitains

--------------------

 

 

 

 

 

--------------------

   Les sites des agences de l'eau qui ont réalisé les recueils de sédiments

--------------------

--------------------

--------------------

--------------------

--------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Règlement (CE) no 1883/2006 de la Commission du 19 décembre 2006 sur les méthodes de prélèvement et d’analyse

Règlement (CE) n°1883 / 2006 de la Commission européenne
--------------------

 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------